J'ai assisté au baptême du sensationnel Costa Smeralda

Commandé il y a maintenant cinq ans (en 2015) par Costa Croisières aux chantiers navals Meyer Turku en Finlande, le Costa Smeralda a connu des débuts plutôt chaotiques : tout a commencé avec un retard de livraison nécessitant l'annulation de quelques milliers de réservations, dont celles de la croisière inaugurale,  festivité particulièrement attendue pour les fans de la compagnie à la cheminée jaune. Pour rappel, le navire devait initialement être livré en octobre 2019, mais invoquant des complexités techniques avec la construction, les chantiers navals de Meyer Turku ne livra le nouveau fleuron de chez Costa que le 5 décembre 2019. Ensuite le Costa Smeralda a subi de plein fouet les grèves à répétition à Marseille, port d'embarquement pour la clientèle française. Et c'est notamment pour cela que le navire n'avait pas pu être présenté à la presse et aux médias français le 19 décembre 2019 comme cela devait être le cas ! J'étais d'ailleurs convié à cet événement et je ne vous cache pas mon immense déception lorsque 48 heures avant mon départ, j'ai reçu le mail d'annulation. Mais avec du recul je comprends totalement la décision à ce moment-là de Costa Croisières ne souhaitant pas que son vaisseau amiral soit présenté dans des conditions d'incertitudes, sans garantir la sérénité des invités. Vous l'aurez donc compris, tous ces événements ont terni le lancement du Costa Smeralda. Mais c'était sans compter le professionnalisme et la renommée de la première compagnie européenne en matière de croisières en Europe par rapport à l’importance de sa flotte et du nombre de vacanciers accueillis à bord : quelques semaines plus tard, j'ai eu l'immense plaisir d'être convié au baptême du Costa Smeralda qui s'est déroulé du 21 au 23 février dernier. Un événement haut en couleurs auquel j'ai bien évidement répondu présent sans aucune hésitation... 

Le Costa Smeralda et moi ? Une histoire d'amour de longue date ! 

Et c'est peu dire ! Il s'agit à ce jour du seul paquebot dont j'ai eu la chance de suivre de très près la construction, quasiment du début à la fin. Tout a commencé en mars 2019, date de ma toute première rencontre avec le Costa Smeralda : je m'étais alors rendu en Finlande, aux chantiers navals Meyer Turku ou fut commandé le tout nouveau fleuron de chez Costa Croisières. L'objectif de ce voyage était d'assister à la mise à flot de ce géant des mers aux aspects déjà à l'époque plus que prometteurs. Lors de cette première rencontre j'ai tout de suite compris que le Costa Smeralda serait différent des autres paquebots de chez Costa Croisières tant par son esthétisme novateur que par sa prouesse technologique en matière de préservation de l’environnement. 

1/8

Revivez la mise à flot du Costa Smeralda en Vidéo 

Costa Smeralda

Ma première opinion positive de ce tout nouveau paquebot fut confirmée lors de ma deuxième visite aux chantiers navals de Meyer en Finlande. Cette fois, je m'y étais rendu pour assister à la découpe de la première tôle du second navire commandé par Costa dans la ligné du Costa Smeralda, le Costa Toscana. Mais ce qui m'avait particulièrement marqué lors de ce voyage, c'est inéluctablement  la visite en avant première du Costa Smeralda qui entrait alors en phase finale de construction : un moment totalement surréaliste pour un admirateur des croisières dont je fais partie et qui reste à ce jour une des plus incroyables expériences de ma vie. J'y avais d'ailleurs consacré un article complet que je vous invite à (re) découvrir en cliquant ici ! 

Vous l'aurez donc compris, quand j'ai reçu le "faire-part" de Costa Croisières pour assister au baptême du Costa Smeralda j'ai ressenti une vive émotion à l'idée de retrouver ce nouveau fleuron cette fois-ci en activité, accueillant ses premiers passagers, flambant neuf. Je dois admettre que je n'avais jamais été autant excité à l'idée de participer à un tel événement. Pourtant, ce n'était pas mon premier baptême de paquebot : j'ai eu l’occasion de faire celui du Costa Venezia et participer également à l'escale inaugurale du MSC Grandiosa ! Mais cette fois-ci, l'aspect sentimental qui est né entre le Costa Smeralda et moi a donné une dimension totalement différente d'un événement classique.  

Une mini-croisière inaugurale rythmée pour un baptême sensationnel 

Quelques jours avant le départ, j'ai reçu par mail le programme de ce voyage que j'attendais avec beaucoup d'impatience et d'euphorie. A la lecture de ce dernier, j'ai pris peur de ne pas avoir assez de temps à bord pour découvrir le bateau à ma guise tant le planning de l'événement me paraissait chargé. Mais c'est au moins un point sur lequel il est impossible de faire le moindre reproche à l'organisation d'un tel événement : Costa Croisières maîtrise parfaitement la gestion de ses invités et souhaite leur offrir la meilleure expérience qui soit à bord avec une équipe de communication presse et médias ultra professionnelle et d'une gentillesse débordante. 

Le rendez-vous fut donc fixé le vendredi 21 février dernier, directement en salle d'embarquement de l'aéroport d'Orly pour notre vol en direction de Pise programmé à 14h05. Si vous êtes assidu à la lecture  de mon blog, vous devez déjà savoir que malgré une certaine aisance relationnelle, j’appréhende toujours le moment de la rencontre avec les autres protagonistes conviés au voyage. Après tout c'est un sentiment assez humain qui peut faire naître quelques angoisses qui me semblent légitimes. La convivialité des premiers échanges avec les invités ont vite fait disparaître mes inquiétudes pour laisser place à un vol sans encombre pour rejoindre l'Italie. Nous sommes arrivés à l'heure à Pise où une navette nous attendait pour rejoindre le port de La Spezia situé à une heure de route pour que nous puissions embarquer à bord du Costa Smeralda en escale. 

A quelques kilomètres de notre point de chute, je l'ai enfin aperçu au loin avec sa cheminée jaune et sa blancheur immaculée. Le Costa Smeralda était bien là, amarré dans le port de La Spezia et c'est alors que j'ai ressenti mes premiers frissons de joie en me projetant dans les prochaines 72 heures que j'allais vivre à bord du nouveau vaisseau amiral de Costa Croisières pour son baptême. Après un enregistrement rapide et simplifié, c'est avec une émotion impossible à dissimuler traduite par quelques larmes de bonheur, que j'ai emprunté la passerelle d’accès me permettant de poser les pieds à bord de ce paquebot géant. 

spezia 2.jpg

En à peine 10 minutes de présence à bord, j'ai compris tout de suite que le Costa Smeralda est réellement un paquebot ambassadeur de l'excellence à l'italienne. Que ce soit en matière de code couleur, d'ambiance, de mobilier, d'éclairage, de tissus et d'accessoires... Absolument tout fait penser aux beautés architecturales de l'Italie. Mais à ce moment présent et après seulement quelques minutes de repos dans ma somptueuse cabine balcon, la corne de brume du Costa Smeralda retentit dans le port de la Spezia, annonçant notre départ pour Savone, port d'accueil des cérémonies du baptême. Et pour rien au monde je ne voulais rater mon premier départ à bord du Costa Smeralda sur l'inévitable Conte Partiro. Un moment vécu seul et ce n'est pas plus mal tant je me suis senti submergé par une vague d'émotion (encore !) entraînant de nouveau quelques larmes ! 

spezia1.jpg

Pour ce premier soir à bord, nous avons dîné au restaurant Arlecchino qui fait partie des 16 restaurants et espaces "food experience" du paquebot. Un établissement avec énormément de charme et de styles différents, toujours en gardant un esprit d'art contemporain italien parfaitement bien décliné. Ce qui peut parfois surprendre et déranger deviens généralement une force avec quelques explications : c'est ainsi qu'en prenant part au dîner je me suis interrogé sur l'absence de nappe d'ornement sur notre table. Mais il est indispensable de se souvenir que le Costa Smeralda a été pensé sur le modèle d'une "Smart City", avec l'emploi de technologies durables et de concepts d'économies circulaires pour réduire son empreinte environnementale et ouvrir la voie à la croisière durable, autrement dit la croisière de demain selon moi. Alors, le fait de ne pas avoir de nappe à table au dîner service à table le soir prend tout son sens : aucune consommation d'eau et de détergent pour les nettoyer tout en assurant un service de restauration haut de gamme. C'est aussi ça être un croisiériste responsable et participatif, savoir faire l'impasse sur des subtilités non indispensables à la réussite de la croisière. 

Pour terminer la soirée, je me suis rendu au cœur du navire, le fameux Colosseo, le centre névralgique du divertissement à bord. Ce principe de "théâtre" sur plusieurs étages est réellement une réussite pour l’organisation de soirées à thème. Basé sur des spectacles et des événements qui se déroulent en même temps dans différentes parties du navire, le nouveau concept de divertissement à bord transforme le Costa Smeralda en un lieu d'amusement unique que les passagers s'amusent et s'émerveillent à explorer. 

Quand je suis parti me coucher peu après minuit, le Costa Smeralda était déjà amarré dans le port de Savone... 

Samedi 21 février 2020, jour du baptême du Costa Smeralda 

On ne va pas se mentir, je n'ai vraiment pas beaucoup dormi la nuit précédent ce grand événement que j'attendais depuis plusieurs semaines. Mais je n'ai laissé aucune place à la fatigue souhaitant partir à la découverte du moindre recoin de ce palace flottant. Et puis, l'excitation de cette folle journée m'a procuré une sur-dose d’adrénaline m’empêchant le moindre relâchement ! Je me suis donc rendu au buffet "La sagra dei Sapori" pour commencer ma journée par un petit déjeuner. Une nouvelle fois, j'ai été agréablement surpris par l'organisation de ce self service qui au final n'en ai pas vraiment un ! En effet, derrière chaque buffet se trouve un membre d'équipage présent pour vous servir directement dans votre assiette. Une gestion millimétrée permettant dans un premier temps d'éviter le gaspillage alimentaire : fini le défi de la plus grosse assiette qui déborde de nourriture et qui au final ne sera pas consommée entièrement.

Mais au-delà cet aspect anti-gaspillage, la notion de service aux passagers est véritablement renforcé. C'est selon moi une véritable amélioration en matière de bien-être pour les passagers avec une assistance des membres d'équipage dans la notion de buffet à volonté ici revisitée. 

costa-smeralda-buffet-sagra-dei-sapori-2

11h30 - Conférence de presse au théâtre Sanremo

Ce fut le premier rendez-vous planifié pour le lancement des festivités du baptême du Costa Smeralda. J'ai toujours aimé ce genre de réunions particulièrement formelles où la direction de Costa Croisières est présente, déjà sur son 31, prête à détailler dans un élan de positivité et d’enthousiasme démesuré  les mérites de son nouveau paquebot. Mais pour le coup, elle a de quoi ! Le Costa Smeralda est réellement une réussite sensationnelle ! 

Cette conférence de presse m'a permi de découvrir les grands intervenants de ce baptême; Tout d'abord, le CEO et Président du groupe Carnival dont Costa Croisières est une filiale a fait son entrée. Le charismatique Arnold Donald nous a alors fait l'éloge du Costa Smeralda sans ménagement, a grand renfort de videos promotionnelles . S'en est suivi un défilé sans précédent des grands dirigeants, passant par Michael Thamm, CEO du groupe Costa et Carnival Asia et Neil Palomba, Président de Costa Croisières. Mais la présence d'un protagoniste a immédiatement retenu mon attention, celle du Directeur de création du Costa Smeralda , Adam Tihany. Designer dans hostellerie basé à New-York et nommé comme l'un des plus grands architectes d'intérieur américains par le New York Times en 2001, cet homme étonne par son aspect physique : il possède énormément de similitudes avec le personnage du grand-père dans le film d'animation "La Haut".(Voir photo) Mais au-delà de cette comparaison physique, Adam Tihany est un homme qui partage son savoir-faire et ses connaissances en matière de design dans un vocabulaire simple, accessible à tous et avec beaucoup d'humilité et de simplicité. 

Après une heure trente de conférence sans aucune révélation majeure, la pause déjeuner arriva à point avant les cérémonies de l'après-midi. Nous avons déjeuné au Colombina restaurant, espace de restauration situé au pont 5 bercé par une incroyable luminosité procurée par de nombreuses fenêtres et hublots avec une vue imprenable sur le sillage du navire. 

16h00 : Cérémonie du baptême au Colosseo

Pour beaucoup, le milieu de l'après-midi s'assimile à l'heure du goûter. Et bien ce jour n'a pas dérogé à la règle avec néanmoins quelques nuances : le chef multi-étoilé Italien Bruno Barbieri nous a accueilli avec un cocktail de gala particulièrement raffiné, donnant aux invités un aperçu de sa créativité et de son expérience en matière d’excellence culinaire. 

L'événement s'est poursuivi dans le cadre splendide du Colosseo, le théâtre innovant et technologique situé au cœur du navire dont je vous ai déjà parlé précédemment. Quelques minutes seulement avant la cérémonie, nous avons appris par communiqué officiel le nom de la marraine du Costa Smeralda : Penélope Cruz. La célèbre actrice espagnole était bien à bord pour officialiser le baptême du Costa Smeralda. Le choix me paraissait logique de choisir une grande star internationale, d'autant plus que Penélope Cruz est depuis 2018 l'égérie de la marque Costa Croisières. Et puis n'ayons pas peur des mots, c'est une bombe atomique cette femme qui modernise et rajeuni l'image vieillotte qui colle encore parfois à l’univers des croisières. 

Penelope Cruz Costa Smeralda

La cérémonie du baptême a commencé à 16 h 30 par l'introduction d'un maître de cérémonie Italien survolté et très enthousiaste à l'idée de présenter ce grand spectacle. C'est dans une explosion de couleurs, de musiques et de bonne humeur que les invités illustres et stars du baptême se sont succédés sur scène, ventant de nouveau les prouesses technologiques et environnementales du Costa Smeralda. Je dois admettre alors quelques similitudes dans les textes et arguments des protagonistes avec la conférence de presse du matin, mais peu importe, cette fois le cadre festif du Colosseo a embelli les discours successifs avant une étape particulièrement attendue par l'auditoire : l'arrivée de la marraine Penelope Cruz

C'est sous un tonnerre d’applaudissement et une standing ovation que le maître de cérémonie a malheureusement annoncé l'actrice internationale un peu trop tôt. Penelope Cruz ne devait alors pas être prête à surgir sur la scène circulaire du Colosseo, c'est tout du moins ce que j'en ai déduis en regardant avec un air amusé une certaine panique ambiante parmi les organisateurs de l’événement. Mais c'était sans compter sur le pragmatisme du maître de cérémonie qui a su combler avec professionnalisme ce léger contre-temps. La marraine du Costa Smeralda est donc arrivée sous une avalanche de photos au milieu de l'arène. Pas un mot, juste un signe discret de la main pour saluer le public et rejoindre son banc à côté de la direction de Costa Croisières et Carnival groupe avec une posture droite comme un piquet et quasiment sans expression. 

Fort heureusement, après la bénédiction solennelle du prêtre du navire à travers l'écran géant de la salle, Penélope Cruz s'est levée avec classe et élégance en direction du pupitre pour couper le ruban libérant ainsi la bouteille située sur une grue à l'extérieur devant alors aller se briser sur la proue du navire, comme l’exige la tradition maritime. Et je tiens à vous rassurer tout de suite, la bouteille s'est bel et bien cassée dans une déferlante de joie et d'applaudissements particulièrement émouvants, clôturant ainsi cette magnifique cérémonie. 

Retour en images sur cette célébration haute en couleurs...

Penélope Cruz coupe le ruban et baptise le Costa Smeralda

La bouteille casse sur la proue du Costa Smeralda 

1/4
dream costa smeralda

A l'issue de la cérémonie, les passagers invités à ce baptême ont pu découvrir un incroyable spectacle intitulé "Dream" , une représentation acrobatique extraordinaire produite par le génie créatif Viktor Klee,  star du Cirque du Soleil et maintes fois récompensé. La mise en scène avec neuf des meilleurs acrobates au monde est tout simplement époustouflante et emmène les spectateurs dans une sorte de monde imaginaire avec pour thème de fond l'univers marin. C'est véritablement une belle rencontre entre le divertissement de hautes technologies et la prouesse artistique digne des plus grandes productions. Indéniablement, c'est un des plus beaux spectacles que j'ai eu l'occasion de découvrir en croisière. Et devinez quoi ? Et bien cette production est disponible chaque semaine de navigation du Costa Smeralda pour ses passagers. Encore une bonne raison de partir en croisière sur ce nouveau fleuron de chez Costa Croisières. 

Malgré un rythme particulièrement soutenu, j'ai tout de même réussi à prendre quelques heures pour arpenter les coursives du Costa Smeralda et partir ainsi à sa découverte. J'ai également profité de ces instants libres pour rencontrer quelques personnes qui suivent ma page Facebook Océan de voyages et mon blog. L'occasion pour moi d'échanger sur nos passions communes autour d'un verre et de se livrer à nos premiers commentaires concernant ce nouveau fleuron de la compagnie à la cheminée jaune. Et le résultat et sans équivoque : a l'unanimité le Costa Smeralda séduit par ses lignes épurées, par ses nombreuses expériences culinaires disponibles à bord, par ses nombreux espaces de détente tout en tranchant radicalement avec les autres paquebots de la compagnie. Car oui, le Costa Smeralda est totalement différent des autres et représente selon moi le Costa du futur qui permettra à la compagnie de saisir de nouvelles opportunités pour développer son marché en séduisant des clients qui n'ont jamais fait de croisière auparavant. 

20h30 : Feux d'artifices sur les ponts extérieurs

La Méditerranée en février offre parfois des soirées particulièrement fraîches et ce fût exactement le cas en ce 22 février 2020. Mais pas de quoi entamer mon enthousiasme pour découvrir le bouquet final des cérémonies du baptême. Je me suis donc rendu sur les ponts extérieurs avec l'équipe de journaliste pour assister aux feux d'artifices ! J'adore les feux d'artifices ! J'ai l'impression de retomber en enfance à chaque fois. Et celui-ci restera gravé dans ma mémoire par son originalité : lancé depuis une péniche située en face de la forteresse de Priamar, éclairant le ciel de Savone et donnant le coup d'envoi du navire au moment de son départ pour rejoindre Marseille. Voilà ! Le tableau est dressé ! Véritable palette de constellations éphémères retombant vers l'océan, ces feux d'artifices ont envoûté tous les spectateurs pendant une quinzaine de minutes.  Un moment féerique offert à tous les passagers qui a vite fait oublier le froid glacial qui régnait alors dans l’atmosphère. 

Costa Smerala baptême

21h15 : Dîner de gala au restaurant Arlecchino 

Comme vous le savez sans doute si vous êtes assidu à mes aventures et mon blog, je suis un fin gourmet qui aime par dessus tout les plaisirs de la table. Et bien pour ce soir de fête , j'ai eu l'opportunité de déguster un menu spécial Baptême composé de diverses propositions culinaires dignes d'un grand palace. Pour faire simple et sans détailler ici le menu, ce dîner fut comparable à un fabuleux voyage entre goûts nouveaux, créativité et atmosphères raffinées. Un pur moment de plaisir partagé en compagnie de fabuleuses personnes dans un cadre idyllique. 

23h15 : Carnaval Party au Colosseo 

Qu'existe t-il de plus efficace que d'investir la piste de danse pour une bonne digestion ? Je dois vous admettre que j'ai eu du mal à me mouvoir juste après ce dîner mais il me semblait inévitable de passer à côté de cette soirée festive organisée au Colosseo. Et j'ai vraiment bien fait de m'y rendre ! Une ambiance totalement folle et survoltée a envahie les trois étages qui composent ce fabuleux théâtre nouvelle génération. C'est sur une musique généraliste et internationale que l'équipe d'animation accompagnée des membres de la direction de Costa Croisières et Carnival Groupe a tout simplement mis le feu au paquebot ! (Rassurez-vous, c'est un jeu de mot bien évidemment) Je dois admettre que j'ai rarement vu autant d'ambiance à bord d'une croisière. Il faut dire que la majeure partie des protagonistes et organisateurs de l'événement avaient alors de quoi être satisfaits de son entière réussite. Et puis quel bonheur de constater que des gros bonnets de l'industrie des croisières sont finalement des personnes comme nous tous, qui ont besoin parfois de lâcher prise. Et ce soir-là, Arnold Donald, CEO et Président du groupe Carnival en a fait les frais en s'adonnant à une multitude de danses endiablées sur la scène du Colosseo, rejoint peu de temps après par Niel Palomba, Président de Costa Croisières et Adam Tihany, Directeur de la création du Costa Smeralda. J'ai d'ailleurs publié quelques stories plutôt hilarantes de ce moment de partage et communion entre la direction et les passagers que vous pouvez toujours visionner sur mon compte instagram ! 

Dimanche 22 février : Arrivée à Marseille

09h00 : Réunion avec la direction de Costa Croisières France

Est-il utile de vous préciser que ma nuit fut particulièrement courte ? C'est avec une tête de lendemain de fête que je me suis présenté à un petit déjeuner - café avec la direction de Costa Croisières France dans le cadre chic du restaurant Bellavista. Ce fut l'occasion d'échanger sur les projets de la compagnie dans un cadre plus restreint et plus intimiste. Bien évidemment, cette réunion a permis aux intervenants présents de vanter une nouvelle fois la politique environnementale de la compagnie avec ce premier paquebot propulsé au GNL. Rappelons que le Costa Smeralda est en effet un paquebot qui a réduit ses émissions de dioxyde de souffre et de particules de 95-100%, tout en réduisant considérablement  ses émissions d'oxyde d'azote (réduction direct de 85%) et de CO2 (jusqu'à -20%). Mais au-delà de cette prouesse technologique en matière de propulsion, le Costa Smeralda est également précurseur en matière de gestion de l'eau à bord. Ainsi, des systèmes de désalinisation de pointe traitent directement l'eau de mer pour répondre aux besoins quotidiens des passagers. Résultat : -800% de consommation d'eau à bord par rapport à un paquebot d'ancienne génération. Il est clair que depuis quelques années, Costa Croisières est une compagnie qui a pour volonté de travailler activement sur l'aspect écologique de ces bateaux. Et franchement c'est selon moi un axe pour le futur que devrait prendre la majeure partie des acteurs de l'industrie des croisières pour séduire de nouveaux passagers. Car en y réfléchissant, choisir de naviguer à bord du Costa Smeralda c'est être acteur en tant que passager au développement d'un tourisme éco-responsable tout en profitant de l'excellence de service connue chez Costa Croisières. 

10h30 : Visite du SPA du Costa Smeralda 

Le Spa du Costa Smeralda n'étant pas en libre accès, une visite fut organisée afin d'en découvrir le contenu. Si vous aimez être chouchoutés par des soins uniques et des techniques innovantes, vous allez être ravis ! Le Solemio Spa, c'est son petit nom, offre un voyage avec comme destination la beauté et le bien-être dans un lieu accueillant et reposant où vous pourrez apprécier les paysages et les couleurs de la Méditerranée ou bien revivre les parfums et le style qui ont fait la renommée de l’Italie dans le monde. Soins spéciaux dédiés aux couples, aux familles ou aux parents avec enfants (l’accès au Spa est autorisé à partir de 16 ans, et à partir de 13 ans pour les enfants accompagnés), chaque passager trouvera son bonheur moyennant quelques euros supplémentaires non inclus dans le prix de base de la croisière. Une grande nouveauté dans ce Spa qui a attiré mon attention, c'est la Snowroom : Dans une salle thermale à - 10°, les flocons de neige tombent du plafond. C'est en effet connu que l’usage du froid produit un effet régénérant sur notre santé et notre métabolisme. Et rien ne vous empêche d'alterner chaud-froid passant du sauna à cette Snowroom. Il parait que cela renforce le système immunitaire et améliore la circulation.

Le Solemio Spa est vraiment une belle réussite et j'ai compris l’intérêt d'avoir intégré cette visite dans le programme de cette mini-croisière pour que journalistes et blogueurs puissent l'évoquer dans leurs articles. Néanmoins, j’émets quand même quelques réserves sur sa superficie qui me parait faible au prorata du nombre de passagers. Ainsi, et dans la mesure du possible, je vous recommande de vous y rendre lorsque le bateau est à quai et que la majeure partie des passagers sont en excursion.