Villages Nature Paris, un concept loisir de plein air citadins 

Octobre 2017 : classé dans Parcs et Loisirs 

Il aura fallu plus de 10 ans de réflexion, de préparations, d'étude de faisabilité pour qu'enfin ouvre au grand public le projet pharaonique de Villages Nature Paris. Projet d'envergure vantant les mérites de l'écotourisme et mis en oeuvre par Pierre et Vacances et Euro Disney, le site a connu bien des mésaventures avant de pouvoir accueillir ses premiers visiteurs : Entre les recours d'associations locales contre le projet démontrant le massacre de la faune et l'impact polluant du projet, les retards de chantier qui n'ont pas cessés de s'accumuler tout au long de la construction, c'est finalement le 1er septembre dernier que le site touristique a accueilli ses premiers visiteurs. Implanté sur trois communes constituant la ville nouvelle de Marne la vallée, Villages Nature Paris est situé seulement à six km du parc Disneyland, jouissant ainsi d’éventuel prospect curieux de découvrir un nouveau concept de vacances écolo à quelques minutes de la première zone touristique européenne. Je vous propose de me suivre dans cette immersion d'une journée à la découverte des infrastructures qui composent cette nouvelle destination atypique et pleine de surprises...

 Un parc conçu autour de 5 univers Récréatifs...

J'ai obtenue une invitation me permettant de découvrir le temps d'une journée Villages Nature Paris à défaut d'un séjour qui aurait dû avoir lieu en amont de l'ouverture officielle au public et annulé à la dernière minute. Ce qui est mieux que rien me diriez-vous, mais ne permet pas de juger du confort des logements qui sont avant tout le cœur du produit Villages Nature Paris. Je suis donc parti à l'assaut du gigantesque site et de ses 175 hectares avec un soleil radieux et propice à la découverte de ce tout nouveau projet d'envergure. Je me suis présenté en fin de matinée sur le site à l'entrée exclusivement réservé aux visiteurs à la journée. Car sachez le, pour accéder au site il existe deux entrées différentes : une pour les séjours et l'autre pour les entrées simples sur le site ! Le bâtiment d'accueil est sommaire et encore en travaux malgré que le site soit ouvert depuis plus d'un mois et demi. Une hôtesse m'accueille et me donne un bracelet magnétique au format montre me permettant d'avoir accès à toutes les commodités du site avec un plan uniquement disponible ce jour-là en anglais. Fort Dommage ! J'emprunte alors un espace qui me semble être un accès provisoire, tout du moins je le souhaite tant il est semblable à un placard à balai ou une salle destinée aux employés pour se changer. Me voici donc livré à moi-même pour trouver mon chemin dans ce titanesque espace dédié à la nature et aux bien-être. 

Pour se déplacer sur le site de Villages Nature Paris, il existe un système de bus électriques approuvés par de nombreux défenseurs écologiques. C'est dans le thème et offre la possibilité aux personnes ayant des difficultés à marcher de rejoindre la place du marché, véritable emplacement central pour le début d'une visite complète du site. Je décide alors de prendre mon courage à deux mains et de parcourir la distance me séparant du cœur de vie faute d'obtenir une navette. Cette petite marche matinale me permet de découvrir l'architecture des premiers cottages tout en bois, implantés dans une scénographie paysagère particulièrement réussi et soignée.  La signalétique est cependant particulièrement difficile à la compréhension et sème une certaine discorde lors d'une excursion en groupe, croyez moi sur parole. 

Les jardins extraordinaires seront ma première destination en me proposant une déambulation autour de quatre éléments : la Terre, le Feu, l’Air et de l’Eau. Le parcours de visite est cette fois simplifié, encadré par de petits chemins aménagés et entouré de bâtiments à l'architecture extrêmement extravagante : L'aspect des immeubles bétonnés dissimulé sous une multitude de plantes sur ma gauche contraste avec celle des cottages dont le vis-à-vis donne directement sur les promeneurs. Le premier jardin que je traverse est celui de la Terre et me permet de découvrir différents vergers, d'agréables espaces potagers aux espèces variés, des espèces qui me sont inconnus, mais qui attisent ma curiosité. A mon grand regret, très peu d'indication sur les plantes qui s'offrent en spectacle dans une mise en scène soignée. Quelques espaces se veulent toutefois ludique avec la présentation d'un bac à composte où bien la présentation d’œuvres artistiques dont les auteurs resteront anonymes. 

Je poursuis ma visite par les jardins orientés vers le Feu. Les couleurs y sont plus vives, plus saute aux yeux et s'adapte parfaitement à la saison automnales. Les feuillages oscillent entre le rouge, l'ocre et l'orange et offrent un sentiment de sérénité. Quelques ustensiles permettent de jouer avec des nuanciers de couleurs chaudes par effet de transparence avec les rayons du soleil. 

Les jardins de l'air sont plus simplistes dans leurs élaborations : Quelques hélices apposés entre deux allées composées d'espèces végétales ondulantes et quelques petits saules pleureurs représentent de manière graphique, l'air qui les entoure. Rien de très fracassant dans cette représentation inachevée d'un élément majeur de nos vies. 

Je termine ma découverte par les jardins de l'eaux, accueilli par de surprenantes brumes et ruisseaux qui les traversent. L'élément est cette fois-ci parfaitement bien représenté et la faune et la flore sont en parfaite adéquation avec cet élément fort de notre planète. Les plus petits seront curieux de découvrir les têtards et grenouilles d'une petite mare tandis que les plus grands se feront surprendre par des jets d'eaux à faire pâlir le lac Léman ( sans exagération aucune ! ). 

La ferme Bellevie est ma seconde destination. Au premier abord, je découvre un bâtiment bien évident flambant neuf qui est censé représenter une ferme Briarde en flatterie à la zone d'implantation du site Villages Nature. Les espaces de divertissements et de découvertes sont entourés d'imposants mûrs accessibles par un grand porche en pierre que je traverse a grand coup de bruit de perceuse. Les travaux ne sont pas aboutis et gâchent la quiétude des lieux et sans doute la tranquillité des animaux. Au programme, une dizaine de vaches sont parqués dans un enclos parfaitement bien aménagé et d'une propreté bien éloignée de la réalité des fermes en pleine exploitation. Juste en face, des ânes, des chevaux et quelques chèvres et moutons viennent compléter la vision de la ferme spectacle que propose la visite de cet espace surfait et aseptisé. Ajouter à cela une multitude de poneys prêt à accueillir les bambins moyennant participation financière des parents et vous aurez la vision de la ferme par Villages Nature PARIS. C'est d'ailleurs à ce moment précis que je comprends l’appellation du site touristique et l'utilisation du nom de notre capitale pourtant située à plus de 30 km. Bienvenue à la ferme citadine. Quelques activités attirent cependant mon attention par leur originalité et convivialité : Il est possible certain jour de la semaine de participer à des ateliers permettant de réaliser son propre pain, de nourrir les animaux où de devenir soigneur d'un jour. 

La forêt des légendes est légèrement excentrée, mais permet une immersion dans un cadre enchanteur frôlant l'irréel et en parfaite harmonie cette fois-ci avec la nature. Un parc boisé et préservé est agrémenté de cabanes, de nids suspendus dans les arbres, avec pour thématique les contes et légendes des forêts proposent un voyage extraordinaire et sollicite l’imagination de chacun. Accessible aux enfants âgés de 2 à 12 ans, les airs de jeux sont originaux, colorés et m'ont fait penser à certain décors du film Avatar. Au cœur de cet espace forestier, les enfants vivent l’histoire des mythes et des personnages de l’univers de la forêt. Une fabuleuse réussite pour cet air de jeu qui s’intègre à merveille dans le concept hôtelier Villages Nature Paris et qui mériterait de s'étoffer afin de proposer un réel parcours aventure-nature aux plus jeunes visiteurs. 
 

L'aqualagon est indéniablement le produit phare de Villages Nature où il est possible de communier avec l'eau sous toutes ses formes et dans tous ses états. Présentez comme le plus grand parc aquatique d'Europe, la structure qui héberge les quelques 7000 mètres carrés d'espace aquatique est parfaitement bien pensée, implantée à quelques encablures des logements, sous une féerique pyramide de verre visible à des kilomètres à la ronde. L'accès y est cependant surprenant est particulièrement impersonnel, ce jour-là aucun salarié de Villages nature pour nous accueillir, seulement un portillon similaire à ceux que l'on retrouve dans les transports en commun qu'il est possible d’actionner à l'aide de nos bracelets magnétiques. Les vestiaires sont propres, spacieux et parfaitement bien agencés. La modernité du parc aquatique saute aux yeux et le circuit de visite est simplifié au maximum. Pratique, les casiers qui sont néanmoins un peu petit pour y entasser tous vos vêtements, se ferme à l'aide de votre bracelet magnétique. Fini l'affreuse clef qui pend à votre cheville ou poignet ou bien encore le code personnel que personne ne retient ! L'espace aquatique intérieur impressionne par sa hauteur sous plafond et par sa mise en avant du bois : des poutres massives soutiennent l'édifice, présenté comme un des matériaux star de la construction de ce bâtiment à la taille surdimensionné. Une sorte de spirale est présente au cœur de cette impressionnante construction, abritant des escaliers permettant l’accès à l'un des sept toboggans géants de Aqualagon quand ces derniers sont ouverts ! Pour les plus intrépides, un toboggan type chute libre et proposé procurant sensation forte et grande frayeur, croyez moi sur parole. A noter cependant que les files d'attentes pour les activités peuvent s'apparentées à celle d'un parc d'attraction en cas d'affluence, il faudra donc vous armer de patience pour profiter des toboggans proposés. 

Un lagon extérieur chauffé toute l’année à 30°C par géothermie offre un spectacle saisissant sur l'ampleur du projet Villages Nature Paris et sur sa superficie actuelle. S'y baigner est un véritable moment de quiétude et de communion avec la nature environnante, avec une proximité immédiate avec le lac bordant les cinq univers. Est-ce en raison de sa nouveauté, j'ai néanmoins douté de la température de l'eau dans les bassins extérieurs, frissonnant à nombreuses reprises en m'imaginant  le même moment en période hivernal. 

Le soleil commence déjà à baisser en ce début Octobre, il est grand temps pour moi de rejoindre le dernier univers de Villages Nature à découvrir : La promenade du lac avec ses restaurants, boutiques et animations. Pour faire simple, il s'agit du centre-ville et représente  le cœur de vie du complexe hôtelier. C'est d'ailleurs le passage obligé lors d'un séjour pour obtenir vos clefs et informations pratiques dans une réception aseptisée et peu accueillante. Aménagée sur les rives du lac, cette avenue est l'antipode d'un concept qui se veut nature et écologique. Imaginez une multitude de bâtiments bétonnés dissimulés sous quelques plantes vertes pour rappeler le thème et vous aurez les éléments constituant cette balade shopping semblable à de nombreux centres commerciaux de périphérie de ville. Vous aurez la possibilité de vous restaurer dans des établissements hors de prix et dont le charme est aux abonnés absents. Sans oublier quelques boutiques souvenirs désertes dissimulés derrières des devantures encore en travaux. Franchement, c'est ici une belle erreur de concept qui rappelle bien à quel point Villages Nature Paris est une vision d'un tourisme écolo façon Bobo Parisien et bien éloigné de ce que je pouvais m’imagé du concept au nom pourtant évocateur. 

Difficile d’adhérer entièrement à un concept prometteur qui a tant fait parler de lui ses dernières années. Villages Nature Paris repose sur un nom évocateur et à la promesse forte, celui d'un univers où chaque visiteurs peur venir se ressourcer et communier avec une nature préservée et respectée. La réalité est tout autre et reflète parfaitement une vision moderne et urbaine de l'écologie. Très largement controversé lors de sa phase de construction, le projet aura sans doute du mal à se démarquer lors de ses premières années d'exploitation n'ayant pas réussi une inauguration digne de ce nom et proposant des tarifs bien trop élevés par rapport à la qualité de la prestation offerte. C'est un sentiment de frustration et de déception qui domine après une visite d'un concept particulièrement urbain, rythmé par les bruits des véhicules de l'autoroute et de la nationale bordant le complexe hôtelier et complété par le bal incessant des avions qui survolent la zone. Comme une impression que tout est encore à faire...ou à refaire. 

Que pensez-vous de ce concept ? Avez-vous envie de visiter Villages Nature Paris ? 

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Instagram Social Icon