Interview exclusive dans les coulisses d'une croisière Costa

Chaque année, des milliers de vacanciers partent vers les ports du monde entier pour embarquer sur des paquebots de luxe qui les emportent vers des destinations exotiques et des mers lointaines. Les membres d’équipage peuvent se compter par centaines, voire par milliers sur un navire de croisière (plus de 2000 sur le géant Harmony of the Seas !) et font un travail remarquable pour faire de vos vacances des moments inoubliables. Mais à quoi ressemble le quotidien de ces personnes dévouées corps et âme à satisfaire le moindre passager ? Comment le personnel navigant gère-t-il vie professionnelle et vie privée à bord ? Quelles sont les perspectives de carrières dans ce métier à l'image parfois dégradée à tort ? 

J'ai eu l'opportunité de faire la rencontre de Morgane à bord du Costa Méditerranéa en novembre dernier. Âgée de 32 ans au moment de l'interview, elle a accepté avec transparence et simplicité de revenir sur son travail, celui de ses collègues et en nous livrant quelques secrets sur la vie à bord d'un bateau de croisière. 

Embarquez avec moi dans les coulisses d'un paquebot...

Océan de Voyages : Bonjour Morgane et merci de me recevoir pour cette interview. Pourriez-vous commencer par vous présenter ? 

 

Morgane : Bonjour, je m'appelle donc Morgane, je suis hôtesse internationale à bord du Costa Méditerranéa et en poste chez Costa Croisières depuis trois ans. C'est le poste avec lequel je suis rentré chez Costa. Je suis en charge des passagers Français et francophones et je suis leur point de référence à bord du navire pour répondre à leurs questions, les orienter pour que leur croisière se passe le mieux possible surtout pour les longues croisières où on a plus le temps de les connaitre. Pour les sea break (croisières de courtes durées) on est là pour leur donner un maximum d'informations pour qu'ils puissent profiter de leur croisière rapidement dès le départ puisqu'ils sont à bord pour une courte période. Que nos passagers ne perdent pas un temps précieux à chercher et à comprendre le fonctionnement du bateau ; on a beaucoup plus de personnes sur les sea break qui font une croisière pour la première fois que sur les itinéraires plus longs. 

Présentation de Mogane -
00:00 / 00:00

Ecoutez l'audio de l'interview ici : 

sea break.jpg

Océan de Voyages : Les Sea Breaks (Croisières courtes durées) sont une bonne solution pour découvrir le monde des croisières, que pouvez-vous nous dire à ce sujet ? 

Morgane : Exactement, c'est ce que j'explique souvent à mes passagers, les croisières sont une manière de tester différents pays en même temps et de se rendre compte : "tiens ici on reviendrait bien plus longtemps" ! Chaque escale donne un avant-goût, car souvent ils nous disent : "Hooow Nous n'avons pas eu le temps de visiter" ! Mais c'est pas le but de la croisière. Les croisières donnent un aperçu, une idée des pays visités et permet de susciter l'envie peut-être d'y revenir. C'est une excellente formule " découverte " des pays dans lesquels nous faisons escale.     

C'est aussi l'avantage de la croisière, on peut aller dans beaucoup de pays différents sans avoir à refaire ses valises à chaque fois. Une fois qu'on est installés dans le bateau, on peut profiter du navire et des escales dans les différents pays et découvrir différentes cultures. C'est l'aspect pratique des croisières. 

Ecoutez l'audio de l'interview ici : 

Avantages des Sea breaks -
00:00 / 00:00

Océan de Voyages : Si j'ai bien compris, votre rôle est d'accueillir vos passagers francophones en besoin d'assistance. A quel corps de métier êtes-vous rattachée ?  

Morgane : Je suis rattachée à la réception et je dois faire dans le cadre de mon poste l'accueil des passagers à l'embarquement, mais aussi la présentation de bienvenue qui a généralement lieu au théâtre, où je donne toutes les informations de la croisière, le détail pour l'organisation de l'exercice de sécurité obligatoire pour tout le monde, des informations aussi sur les procédures de débarquement. J'ai également des heures de permanence dans la journée à bord du navire, je participe au journal de bord qui néanmoins commence à changer avec un système informatisé où tout est pré-traduit par des traducteurs professionnels à la maison-mère à Gênes. Lorsque la version originale italienne est créée, les versions étrangères sont automatiquement traduites dans les autres langues. Donc maintenant on a moins d'influence sur le journal de bord où on pouvait auparavant faire des changements de la veille pour le lendemain. Par exemple, avant quand le directeur de croisière souhaitait changer une activité à bord, les hôtesses pouvaient tout de suite changer le programme et en avertir les passagers. Maintenant, en cas d’imprévu, comme un changement d'itinéraire, nous imprimons des flyers directement à bord qui sont remis en cabine.  

Ecoutez l'audio de l'interview ici : 

Les rôles de l'hôtesse internationnale - Unknown Artist
00:00 / 00:00

Océan de Voyages : Combien de membres d'équipage êtes-vous sur le Costa Méditerrannéa?

Morgane : Nous sommes environ 850 membres d'équipages, 40 nationalités différentes, et nous sommes à peu près 190 femmes. Nous sommes encore en très grande minorité.

 

Ocean de Voyages : Les femmes sont donc en minorité parmi les membres d'équipages, existe-t-il une raison à cela ? 

 

Morgane : Certains postes sont moins adaptés pour les femmes comme les salles des machines où ce ne sont quasiment que des hommes, en cuisine aussi on a quasiment que des hommes, il doit y avoir en ce moment que trois ou quatre femmes à ce poste. Après, je pense aussi que pour les femmes de nos âges on a envie de créer une famille et c'est plus compliqué de partir loin de chez soi pendant 6 à 9 mois, ce qui freine aussi les candidatures féminines à bord des bateaux de croisière.  Les femmes à bord sont en général jeunes, elles ont en dessous de 30 ans ou en début de trentaine à part quelques unes qui font carrière chez Costa. Les femmes occupent beaucoup de postes de service et moins en coulisses.

 

Océan de Voyages : Vous venez d'évoquer des durées de contrat de 6 à 9 mois

Morgane :  C'est exact, nos contrats ont une durée de 6 à 9 mois dans le bateau en fonction de nos nationalités et aussi des postes qu'on occupe. Les Européens ont  plutôt des contrats de 6 mois et les membres d'équipages non européens ont plutôt des contrats de 8 à 9 mois. Nous travaillons tous 7 jours sur 7 sur une moyenne de 10 heures par jour. Dans la journée on doit avoir une pause d'au moins 2 heures et pour la nuit au moins moins 7 heures de repos consécutives. C'est le minimum requis est obligatoire. 

Ecoutez l'audio de l'interview ici : 

Durée des contrats à bord -
00:00 / 00:00
contrat.jpg

Ocean de Voyages : Durant votre contrat de 6 à 9 mois pouvez-vous mettre un pied à terre ? 

Morgane : On peut sortir en escale. Il y a certains postes qui ont plus de facilité à pouvoir mettre le pied-à-terre, ceux qui ont des horaires réguliers comme par exemple les personnes en charge des cabines qui travaillent de 7h30 à 12h30 et de 18h30 à 22h00, ils peuvent donc descendre durant leurs heures de repos. Pour d'autres postes, c'est parfois plus compliqué si les horaires de pause ne correspondent pas aux heures d'escale. Parfois, nous ne faisons escale qu'un après-midi, la durée de l'escale est donc trop courte pour descendre si aucune pause n'est programmée. Mais nous avons tous la possibilité de sortir et de profiter des escales selon notre planning. C'est important pour nous de sortir du bateau, cela nous permet de garder notre équilibre;  Car le bateau c'est notre lieu de vie, notre lieu de travail, c'est un espace clos donc on a besoin aussi de ces moments où l'on pense pas au travail. D'ailleurs, pour nous aider à cela nous avons comme un comité d'entreprise à bord composé de membres d'équipage qui organisent toute les activités exclusivement pour les membres d’équipage. Ça peut être par exemple des excursions, des soirées karaoké, bingo, dansantes, projections de films. On a également une bibliothèque de livres et DVD en libre accès durant la durée de notre contrat. On a à disposition des consoles de jeux, des vélos pour les escales, des instruments de musique... Donc on a vraiment de quoi se divertir et s'occuper sur nos temps de repos.

Ecoutez l'audio de l'interview ici : 

divertissement -
00:00 / 00:00
divertissement.jpg

Océan de Voyages : Une question que beaucoup de personnes se posent... Vous dormez ou ? (Rires) Comment sont vos cabines?

Morgane :  (Rires) Nos cabines sont plus petites que les vôtres. Elles font environ 10 mètres carrés et nous sommes deux par cabines rassemblés par département dans lequel on travaille, pour ne pas se déranger avec des horaires différents. Pour le Méditerrannéa on est entre le pont A et le pont C donc sous la ligne de flottaison. Seuls les officiers sont au pont 8, forcément plus proche de la passerelle de commandement.

Ecoutez l'audio de l'interview ici : 

Cabines de l'équipage -
00:00 / 00:00

Océan de Voyages : Comment arrivez-vous à conjuguer vie personnelle et vie professionnelle ? Etes-vous autorisés à fréquenter un passager ?

Morgane :  Sortir avec un passager, ça c'est hors de question, c'est motif de renvoi immédiat si c'est découvert. C'est précisé lorsqu'on est recrutés. On peut par contre récupérer un numéro de téléphone et se voir à l'extérieur du bateau. Mais à bord c'est strictement interdit ! Entre les membres d'équipage il n'existe pas de règle mise à part qu'il n'est pas autorisé de sortir avec son supérieur direct. Nous avons des couples qui se sont formés à bord et voire même qui se sont mariés. Costa fait en sorte de les embarquer sur le même bateau. Certains postes seront plus facilement accessibles pour les couples s'ils occupent les mêmes fonctions comme les serveurs, les chargés des cabine ou en cuisine. Pas uniquement à cause des horaires, mais surtout vis-à-vis du nombre de poste à pourvoir à bord. Pour moi par exemple j'ai un poste considéré comme unique à bord et si je fréquentais quelqu’un qui a aussi un poste unique à bord, cela deviendrait compliqué de travailler sur le même bateau. La plupart du temps les relations personnelles se limitent le temps du contrat et rarement au-delà. On vit au jour le jour. On a aussi beaucoup de gens qui sont mariés et qui ont des aventures à bord comme partout.

Ecoutez l'audio de l'interview ici : 

Vie privé à bord -
00:00 / 00:00

Océan de Voyages : Il existe donc des bébés Costa ?

Morgane :  Exactement ! Je connais des gens qui se sont rencontrés à bord, qui se sont mariés et qui ont même été remariés à bord par le commandant et qui ont eu un bébé. Et aujourd'hui ils ne travaillent plus chez Costa pour pouvoir s'occuper de leur enfant. Il y en a beaucoup qui se rencontrent et arrêtent de travailler à bord pour avoir une vie plus stable à deux. Sinon c'est beaucoup plus difficile de construire quelque chose à deux sans savoir sur quel bateau nous serons pour le prochain contrat, sur quel itinéraire et si on va embarquer en même temps. Chaque jour, on a des membres d'équipage qui embarquent et débarquent. Cela serait compliqué d'embarquer tout le personnel au même port et en même temps. C'est ce qui va se passer avec le Méditérrannéa car il va partir en cale sèche donc une très grosse partie du personnel va descendre avant la mise en cale sèche. Tous les nouveaux membres d'équipage vont embarquer en même temps à la fin de la cale sèche pour la saison à Dubai puis ils vont tous redescendre à la fin de la saison a Dubaï car ils arriveront tous à la fin de leurs contrats quasiment en même temps.

Ecoutez l'audio de l'interview ici : 

Des bébés Costa -
00:00 / 00:00

Océan de Voyages : Comment  vous projetez-vous dans l'avenir ? Vous voyez-vous rester sur un bateau toute votre carrière ?

Morgane :  Non pas du tout c'est un peu arrivé par hasard, je vivais aux Etats-Unis depuis six ans, quand je suis rentrée en France. J'ai cherché du boulot et je suis tombée sur une annonce pour Costa pour le poste d'hôtesse et je me suis dit pourquoi pas essayer on verra bien. Je ne voulais pas d'un boulot derrière un bureau en 9h-17h. J'avais besoin encore d'un travail où je pouvais bouger, que chaque jour soit un peu différent. Et en moins de 3 mois j'étais embarquée, mon recrutement s'est fait très rapidement et 3 ans après j'en suis à mon cinquième contrat et quatrième bateau chez Costa. J'ai fait deux fois le Diadema, deux fois le Favolosa, un mois sur le Luminosa et maintenant le Méditerrannéa où je fini mon contrat avant la cale sèche. J'ai déjà une idée du prochain contrat qui devrait normalement être le Fascinosa pour le Brésil et l'Argentine à partir de février s'il n'y a pas de changement dans la rotation. On a aussi la chance de pouvoir accueillir nos familles à bord comme cette année où ils sont venus me voir à des tarifs préférentiels, donc on en profite quand on peut. Ma sœur est venue avec son bébé de 16 mois et il y a tout à bord pour que ça se passe bien pour les plus petits et leurs parents.

L'avenir professionnelle sur un bateau -
00:00 / 00:00

Ecoutez l'audio de l'interview ici : 

Océan de Voyages : Que diriez-vous à un couple francophone qui se dit, "Nous ne sommes jamais partis en croisière et nous avons peur que personne ne nous comprenne à bord et que nous ne rencontrions personne pour nous accueillir ?" Comment ce couple peut-il vous retrouver facilement sur un embarquement à Marseille par exemple ?

Morgane :  Je suis toujours présente dans le terminal d'embarquement à Marseille. On prépare le flyer avec les informations dans toutes les langues nécessaires en cabine pour chacune des journées d'embarquement. Ce document comporte des informations importantes comme l'heure à laquelle la chambre est prête, où récupérer les clés de la chambre, l'horaire de la réunion d'information de bienvenue, le détail l'exercice de sécurité. On espère que les passagers viennent à la réunion de bienvenue surtout quand c'est leur première croisière car je donne beaucoup d'informations sur le fonctionnement de la croisière pour que tout se passe au mieux pour eux. Chez Costa vous trouverez toujours une hôtesse Française qui est là pour rassurer et expliquer si vous ne parlez pas italien ou anglais. On est le point de liaison entre les passagers et les différents départements à bord. On est disponible 24h / 24 en cas d'urgence que ce soit pour l’hôpital ou le maître d'hôtel du restaurant qui va m'appeler car il n'arrive pas à comprendre un passager. Mais en général dans chaque département, nous avons des membres d'équipage qui sont en mesure de communiquer dans la langue de nos passagers. Et puis entre nous on aime bien apprendre des nouvelles langues. On apprend les phrases les plus essentielles dans nos missions dans les langues les plus parlées. 

Rôle de l'hôtesse francophone -
00:00 / 00:00

Ecoutez l'audio de l'interview ici : 

HOTESSE.jpg

Océan de Voyages : Combien d'hôtesses/hôtes internationaux êtes-vous ?

Morgane :  Sur le Costa Méditerrannéa en ce moment nous avons une hôtesse Espagnole, Anglaise, Allemande, Néerlandaise et donc Française. J'ai eu d'autres bateaux où nous étions plus nombreux avec des Portugais, Japonais, Russe... Nous sommes placés en fonction des itinéraires du bateau et de la clientèle. 

 

Océan de Voyages : Connaissez-vous les différentes catégories de voyageurs et comment sont répartis en nombre les différentes nationalités sur les croisières d’Europe occidentale ?
 

Morgane : Actuellement sur cette croisière, nous avons une majorité d'Italiens, puis ensuite les Français surtout lorsqu'il y a un embarquement à Marseille. 

Ecoutez l'audio de l'interview ici : 

En savoir un peu plus sur les passagers - Unknown Artist
00:00 / 00:00

Océan de Voyages : C'est une question que beaucoup de lecteurs de mon blog me posent, comment devenir membre d'équipage ?

Morgane :  J'ai postulé en ligne directement sur le site de Costa. J'ai cliqué en bas de la page sur l'onglet "Travaillez avec nous" et il y a la liste de tous les postes à pourvoir. Il suffit d'envoyer son CV et sa lettre de motivation. Candidature très simple. J'ai été recontactée très rapidement pour un entretien par Skype avec la maison-mère à Gênes. Entretien à moitié en Anglais et à moitié en Français. Ils vérifient l'anglais car c'est la langue que l'on parle tous entre nous car l'Italien n'est pas obligatoire à bord contrairement à ce que nous pouvons penser. L'italien était obligatoire il y a quelques années mais ce n'est plus le cas aujourd'hui. Après l'entretien, j'ai été recontactée pour aller faire la formation à Gênes. Chaque poste a une durée de formation obligatoire en fonction de la mission pour laquelle nous sommes engagés. Pour les hôtesses/hôtes c'était deux semaines donc assez rapide. On nous présente la compagnie, son historique, nos postes. J'ai été formé par deux anciens directeurs de croisières qui sont en charge maintenant de la formation des futurs assistants directeurs de croisières, directeurs de croisières et hôtesses / hôtes. Ils nous testent sur les différentes choses que l'on va devoir faire à bord, avec une caméra et un micro, sur notre présence pour voir comment on se comporte car ce n'est pas évident de se retrouver face à un public micro à la main. A la fin de la formation j'ai reçu une lettre de promesse d'embauche car avant d'embarquer on doit passer nos certificats de sécurité. En France, nous appelons cela le CFBS, qu'on doit chacun passer dans nos pays d'origine. Ce CFBS nous forme au sauvetage en mer, lutte contre les incendies, etc... La formation intègre la gestion de crise à bord des bateaux à passagers et le Safety Security pour tout ce qui est piratage et risque potentiel sur les paquebots.

Devenir membre d'équipage -
00:00 / 00:00

Ecoutez l'audio de l'interview ici : 

Océan de Voyages : Quelles sont les qualités nécessaires pour être un super membre d'équipage ?

Morgane :  il faut une grande ouverture d'esprit, car comme je le disais il y a 40 nationalités à bord parmi l'équipage, il faut toujours essayer de comprendre l'autre, car on vient tous de pays différents et donc de cultures différentes. On doit garder à l'esprit qu'on doit tous cohabiter ensemble.

 

Ecoutez l'audio de l'interview ici : 

Qualité des membres d'équipages -
00:00 / 00:00

Océan de Voyages : Quel est votre meilleur souvenir à bord d'un bateau de croisière ?

Morgane : C'est sans aucun doute quand j'ai eu la chance d'aller en excursion à Pétra. J'ai été envoyée sur le tour du monde en dernière minute en remplacement d'urgence alors que j'étais à deux jours de finir mon contrat et je devais partir en vacances. Et une des escales était en Jordanie à Pétra et ce jour-là quasiment tout le bateau était en excursion. Sur l'escale d'Aqaba, il faut savoir que c'est le seul moyen de sortir de la ville car les autorités autorisent seulement les bus d'excursions.  Les passagers qui ne voulaient pas aller a Pétra devaient rester à Akaba car ils ne pouvaient pas y aller par eux-même. Dans chaque bus avec les passagers, nous étions 4 à 5 membres d'équipages. On est arrivés tous ensemble avec mes collègues à Pétra et c'était un moment exceptionnel à partager tous ensemble. C'est magnifique comme lieu c'est assez magique, je vous le conseille si vous avez l'occasion. 

Ecoutez l'audio de l'interview ici : 

Meilleur souvenir de Morgane -
00:00 / 00:00
patra.jpg

Océan de Voyages : Et quel est votre pire souvenir en croisière ?

Morgane : Lorsque je me suis faites frapper par un passager mécontent. Je ne me souviens plus de la raison exacte pour laquelle il était mécontent. A la fin de la présentation au théâtre il m'a suivi en coulisse et il a levé la main sur moi et ce sont mes collègues qui sont intervenus pour l'arrêter et appeler la sécurité pour le faire évacuer du théâtre.

Océan de Voyages : Que peut-on vous souhaiter pour la suite? 

Morgane : Des beaux contrats encore. Sur des nouveaux itinéraires, il y en a encore quelques-uns que j'ai envie d'ajouter sur ma liste dont un tour du monde complet. J'ai déjà transmis mes doléances à mes responsables donc il n'y a plus qu'à espérer...

Ecoutez l'audio de l'interview ici : 

Meilleur et pire souvenir de croisières -
00:00 / 00:00

Je tiens à remercier Morgane du fond du cœur pour cette interview, pour son temps, sa disponibilité et son professionnalisme durant cet échange enregistré en novembre 2018 à bord du Costa Méditerranéa. Morgane m'a fourni de précieux renseignements sur son travail et celui de ses collègues avec beaucoup de transparence et d'humilité. J’ai particulièrement aimé la façon dont Morgane m’a mis à l’aise dès le début de l’entrevue. Je n'ai à ce jour pas eu l'occasion de recroiser Morgane à bord d'un bateau de croisière mais à chaque fois que je croise le regard d'un membre d'équipage, j'ai toujours une pensée pour elle et pour tous ceux qui me font aimer les croisières. 

Ecoutez l'audio intégra de l'interview ici : 

Interview complète -
00:00 / 00:00

Laissez en commentaire vos impressions et messages d'amitié pour les membres d'équipages des bateaux de croisières,

je suis persuadé que certains d'entre eux les liront ! 

NOUVEAU 

En t'inscrivant à ma Newsletter, reçois immédiatement en retour un code promo Costa Croisières valable à vie et utilisable autant de fois que tu le souhaites ! 

Alors ne perds pas de temps...